On en parle...

Chapitre I : Actualités

INFO - Quand une agence de traduction flique un peu trop ses salariés

Une agence de traduction parisienne a été condamnée à 20 000 euros d’amende pour cause de flicage intensif de ses salariés malgré les rappels à l’ordre de la CNIL.

On notera au passage le délai de réaction du gendarme de la vie privée. Premiers signalement en 2013, sanction en 2019 !

Pour plus de détails, consultez les articles suivants

Laisser un commentaire

Logo de la Société Française des Traducteurs